C’est avec beaucoup d’émotion et de fierté que je publie ce post aujourd’hui.

En effet, il y a quelques mois, ce « Couronnement de la Vierge » était décroché des murs de la chapelle Sainte Barbe à Beaumont, un petit village de l’Yonne, où une formidable association se mobilise afin de restaurer et sauvegarder l’édifice.

Un devis de 13000 euros avait était fait pour la restauration de cette oeuvre, mais hélas, l’association n’avait pas les moyens d’investir une telle somme.

J’ai donc proposé de faire réaliser l’opération dans le cadre du mécénat de compétence et une restauratrice de grand talent s’est immédiatement proposée.

Le tableau va donc retrouver sa place et sa majesté très prochainement.

Je profite de ce post pour rappeler certaines choses:

1/ Ce genre d’opération réalisée à titre gracieux, n’enlève pas de travail à un artisan, puisque de toute façon, les moyens financiers de l’association des amis de Sainte Barbe ne permettaient pas d’engager une somme importante, donc, le tableau aurait fini par être détruit .

2/ Ce n’est pas parce que le travail est réalisé dans le cadre du mécénat de compétences, qu’il n’est pas de grande qualité, ce n’est pas un travail « au rabais ».

3/ Cette action prouve qu’il existe encore beaucoup d’artisans et d’artistes passionnés et désintéressés, prêts à mettre leurs talents, leurs compétences et leur temps au service du Patrimoine en péril. C’est ainsi que les mots « altruisme » et « transmission » retrouvent leurs lettres de noblesse et je m’en réjouis.

Je serai bien entendu présente le jour de la remise du tableau et je profiterai de cette belle occasion pour présenter une grande opération que j’ai nommé (sans grande originalité certes)  » Un geste à l’édifice » . Opération permettant de mobiliser le plus grand nombre d’artisans prêts à s’investir à nos cotés pour la sauvegarde du Patrimoine.

 » Le Patrimoine ne peut pas lutter, ensemble, nous pouvons ! »

Une pensée sur « « Un geste à l’édifice » »

  1. Encore merci beaucoup pour le magnifique travail que vous avez réalisé et le nombre très important d’heures passées sur la restauration du que ma mère à donner à l’église de BEAUMONT en 1964.

Laisser un commentaire