Un grand merci à Daouda d’avoir accepté d’être notre « Ambassadeur » Urgences Patrimoine en Côte d’Ivoire.
Daouda m’avait contacté pour un magnifique projet de sauvegarde et c’est tout naturellement que je lui ai proposé de nous rejoindre.
Ce jeune Lyonnais, amoureux de son pays d’origine et de son Patrimoine saura sans aucun doute mener à bien sa mission!
Un grand merci à toi Daouda !

Pour mieux le connaitre, voici sa présentation:

Cote

Merci à Alexandra ; Urgences Patrimoine et moi c’est une histoire d’engagement au service des générations futures.
Je suis OUATTARA Daouda, arrière-petit-fils du Fondateur de BONDOUKOU en Côte d’Ivoire.
Mon nom Africain est « Farama Koumbè » celui qui rassemble la famille, qui construit pour le peuple.
Grâce à l’Humanitaire, je me suis rendu dans 34 pays Africains ; avant mon engagement pour la sauvegarde du patrimoine en péril imminent, c’est un constat pour le jeune Euro-Panafricain que je suis, mes grands-parents de la lignés des grands rois d’Afrique, m’ont racontés l’Histoire des Pyramides, à l’adolescence je voyais encore beaucoup de constructions soudanaises dans ma ville natale Bondoukou. Quelques années plus tard j’ai vu le peuple Africain abandonner sa fierté d’hie ; aujourd’hui à base communautaire, nous sommes plusieurs Femmes et Hommes qui avons oublié et par le mépris les techniques anciennes de construction de nos cases et greniers rondes/carrés. 
Le peuple de Nubie, hier c’était des Pyramides, maisons soudanaises, case rondes/carrés sans conservation, ni sauvegarde quel sera notre relais d’engagement aux futures générations ?
Le patrimoine culturel matériel : le patrimoine culturel mobilier (peintures, sculptures, monnaies, instruments de musiques, armes, manuscrits) le patrimoine culturel immobilier (monuments, sites archéologiques) le patrimoine culturel subaquatique (épaves de navire, ruines et cités enfouies sous les mers) sont les maux d’Afrique…

https://www.facebook.com/Urgences-Patrimoine-Cote-dIvoire…/…


Alexandra SOBCZAK,

Présidente fondatrice
__________________________________________________________________________________
Je me présente Sébastien Piquemal-Coste, 39 ans, né en Provence, habitant aujourd’hui à l’île de La Réunion depuis 7 ans.
J’ai grandi entre le Vaucluse, l’Ariège, l’Ardèche et la Principauté de Monaco. 
Je suis actuellement Assistant de Direction au Centre Hospitalier Universitaire de La Réunion.
Passionné d’histoire et de généalogie, grâce à ma grand-mère maternelle, le Patrimoine est pour moi une évidence et doit être préservé même si la route est semée d’embûches.
image1Cette route m’emmena à Urgences Patrimoine où le travail accompli, par la présidente Alexandra Sobczak et son équipe, m’a séduit et j’avoue m’a conquis.
Je tiens à leur exprimer toutes mes félicitations et mon admiration.
La Réunion, département français, possède un patrimoine inestimable mais malheureusement commence à être défiguré par l’urbanisation.
C’est par ce constat que j’ai décidé d’aider Alexandra et de représenter Urgences Patrimoine à La Réunion en espérant pouvoir apporter une pierre à l’édifice.
Nous souhaitons de toute notre raison et de tout notre coeur un patrimoine qui ne se fonde pas sur l’angoisse de l’échec mais sur l’enthousiasme de sauvegarder pour laisser aux générations futures un héritage considérable. 

_________________________________________________________________________

Reprenons un peu la présentation de notre équipe de bénévoles avec aujourd’hui notre déléguée de Paris . Merci Isabelle pour ton engagement.

13312749_1109956032360247_3581936993455161549_n

Bonjour à tous
Je me présente en tant que déléguée Urgences-Patrimoine et je représente fièrement PARIS
Certains me connaissent déjà car je suis venue au salon du patrimoine au carrousel du Louvre .

J’y ai vu le jour à Paris donc je connais bien la capitale et j’ai la chance d’habiter encore dans l’un des vingt arrondissements.
Là c’est une photo prise à côté de la conciergerie où est située la somptueuse Sainte-chapelle…que j’ai visité deux fois.
J’aime arpenter les quartiers, passer devant certaines boutiques qui ont gardé leur vitrine d’époque, les ponts, les avenues… Comme lorsque j’étais petite fille où quand j’affectionnais déjà les objets et les vieilles pierres qui racontent une histoire, le passé… Admirer son patrimoine divers, j’aime rentrer dans une église repasser devant un monument, je suis et reste contemplative de tout ça , j’ai vécu, connu et chéri le Paris de mon enfance dans les années soixante dix comme le Paris de l’époque de l’exposition universelle de 1900 qui me bouleverse et me fascine.
Ces pour toutes ces raisons que j’ai fais le choix d’un métier d’artisan la reliure d’art, restaurer les vieux livres, c’est un réel plaisir et une chance sans égal de toucher à des trésors de la littérature et leur offrir une nouvelle vie.
Ces pour toutes ces raisons enfin que j’ai choisi de rejoindre Urgences-Patrimoine, sauver ce qui est encore possible, être acteur et témoigner de la richesse qu’offre le patrimoine à chacun de nous, un jour ou l’autre, sans trop savoir pourquoi, nous le redécouvrons parce qu’il représente notre vision du monde et nous rappelle à nos valeurs…

13321896_1109956062360244_1496800616170980083_n 13319817_1109956079026909_8007563993775624063_n 13339468_1109956099026907_4864081510669575692_n

Photo 1: l’intérieur du théâtre Dejazet
Photo 2: pont Alexandre III on voit la verrière du Grand-Palais à l’arrière-plan.
Photo 3: mon premier dossier de déléguée l’église Sainte-Rita dans le 15 ème toujours en brouille juridique hélas…

______________________________________________________________________________________

Présentation de Sabine de Freitas, restauratrice de peintures murales:

roundcube-1
Le Patrimoine, l’architecture, les objets qui nous entourent font partie de notre Histoire, que ce soit l’histoire de notre beau pays, ou une petite histoire qui a marqué une région, un village, l’un de nos ancêtres, et nous touche des années après… Je me consacre coeur et âme à la sauvegarde de ce Patrimoine.
A travers mon métier de restauratrice de peintures murales depuis 20 ans, mais aussi grâce à ma rencontre avec Alexandra et son association Urgences Patrimoine. En effet, ce que j’ai apprécié dans cette association c’est le dynamisme, le sens de la communication afin de sensibiliser un maximum de personnes, et aussi l’approche professionnelle indispensable à la compréhension des sites à sauver.
Le fait d’intégrer des techniciens du Patrimoine à cette association permet d’avoir un regard plus pointilleux sur les problèmes liés à l’architecture, le bâti, et de bien cibler les pathologies à traiter en priorité.
Conserver, restaurer, c’est soigner, préserver… et aimer, respecter.
Sauver son Patrimoine c’est transmettre à nos enfants les bases pour construire leur avenir.

roundcube

https://www.facebook.com/Conservatoire-Muro-dellArte

Délégation Urgences Patrimoine Indre et Loire

 

___________________________________________________________________

 

Présentation  de Pascale, notre déléguée de l’Isère !

Merci Pascale pour ton engagement !

SAUVONS NOTRE PATRIMOINE
AVEC URGENCES PATRIMOINE !!!

Le patrimoine qu’est-ce que c’est ?

47469_814596855311182_3659221535934855049_nPour moi c’est une vieille bâtisse, une automobile de collection, un manuscrit, une croix au bord d’une route, tout ce que nous ont légué nos ancêtres !

Une vaste définition qui concerne aussi bien l’architecture, l’archéologie, l’industrie, la littérature ou le religieux…

Si depuis toute petite je suis passionnée par le patrimoine et l’histoire c’est surtout grâce à mes parents qui m’ont transmis leurs connaissances et le respect du passé.

Lors de mes promenades, j’ai une tendance à regarder au sol surtout près des anciennes habitations ou châteaux. Pourquoi ? Car j’espère toujours découvrir un tesson, une monnaie… et ça m’arrive très souvent. Les objets, les vieilles pierres me parlent. Je me dis il faut respecter le travail de nos ancêtres, ce qu’ils ont façonné de leurs mains. Je ressens quelque part une certaine émotion dans ces moment-là..

J’ai voulu rejoindre Alexandra et toute l’équipe de l’Association d’Urgences Patrimoine car je veux consacrer mon temps libre à une occupation intelligente. La sauvegarde des bâtiments en péril me semblait être une bonne chose et aujourd’hui j’en suis convaincue car j’apprends beaucoup dans mes missions et dans différents domaines : le bâti, la restauration……

A travers cette association je rencontre des gens formidables de tous horizons, tous milieux, motivés, et convaincus qu’en retroussant tous nos manches on devrait réaliser de grandes choses !!

Moi au quotidien, je pense PATRIMOINE et je sais que j’ai transmis à mon fils cet amour du passé.

Je citerai cette phrase de Charles F. Ketterling : « je crois qu’avec les efforts appropriés nous pouvons transformer l’avenir tel que nous le désirons ».

Je suis très heureuse de faire partie d’Urgences Patrimoine et je suis depuis peu la Déléguée Isère, ma région que j’aime. J’irai jusqu’au bout de mes missions avec plaisir et détermination.

Tous avec Urgences Patrimoine !

https://www.facebook.com/Urgences-Patrimoine-délégation-Isère

_____________________________________________________________________

 

Portrait du régisseur-guide du château de La Rochelambert en Haute-Loire (43)

Capture d’écran 2016-03-06 à 20.57.27

Je viens de découvrir votre association, Urgences Patrimoine, une association qui devrait fédérer toutes les énergies disponibles pour la sauvegarde de notre histoire et des éléments qui la compose. C’est pourquoi je souhaiterais apporter mon expérience. Je suis le guide d’un petit château de Haute-Loire et je peux vous dire que la demande des visiteurs a bien changé. Tout d’abord, nous devons faire face à une incivilité croissante, à une démission évidente des parents au regard de leurs enfants, enfin il faut faire face à une pseudo culture du tout gratuit. Alors certes, les visiteurs sont attachés à leur patrimoine, mais il ne connaisse rien de l’engagement financier que de nombreux propriétaires mettent en place pour assurer la survie de ce patrimoine. Peu de gens savent que la plus grande partie de notre patrimoine est privée. En cela c’est presque heureux, puisque l’Etat ne pourrait, compte tenu de la conjoncture, assurer les restaurations. Comprennent-ils seulement qu’un édifice public est un édifice entretenu avec leurs impôts (revenus, TVA, etc.).  En cela, le respecteraient-ils d’avantage s’ils le savaient ? Ne pas être attaché à une religion n’implique que nous ne soyons pas concernés par des destructions d’église et autres monuments sous des prétextes divers et variés.

Nos voisins anglais et plus particulièrement écossais ont trouvé un moyen plus simple de conserver leur patrimoine, qui ne leur coûte rien, bien au contraire. Ils le vendent à des particuliers moyennant le fait que l’extérieur de l’édifice ne soit en aucune manière modifié et que le bâtiment dans son contexte ne soit pas défiguré. Lorsque vous visitez Aberdeen en Ecosse, il n’est pas rare de voire des églises ou chapelles transformées en restaurants ou en Pub. Cela ne choque personne, puisque le monument est sauvegardé. Cela préserve le centre ville ancien, et apporte un dynamisme nouveau à ces vieux quartiers. C’est aussi valable dans les zones urbaines que rurales. Sommes-nous si différents des Britanniques que nous ne puissions faire la même chose. Sommes nous si différents des Italiens, des Espagnols ou des Portugais qui conserve amoureusement leur patrimoine.

Quant aux élus locaux, on leur demande de gérer, pas de sauvegarder. En appliquant la méthode britannique, ils pourraient de cette façon promouvoir leurs patrimoines plutôt que de le laisser aux pelles mécaniques. Surtout que leurs préoccupations actuelle, dans bien des cas dans les petites communes est d’apurer la dette parfois conséquente. Creuser cette dette engendrerait une augmentation d’impôts qui deviendrait impopulaire, alors qu’une vente bien gérer rapporterait à la commune. Où donc est le problème ? Mais il faut bien dire que le peuple français est ainsi fait, qu’il n’est jamais satisfait. Alors que faire… Pourquoi ne pas impliquer l’église de France ? Il est possible aussi de trouver des mécènes, mais une fois encore a-t-on vraiment envie de sauvegarder ce patrimoine. N’est-il pas dans l’inconscient collectif la source de bien des malheurs sous l’ancien régime. Souvenons-nous que ce patrimoine est le fruit de l’incroyable labeur de million de gens avant nous qui ont œuvré, souvent avec art, pour nous laisser un témoignage vivant de ce qu’ils étaient et de ce qu’ils vivaient.

Certes il y a des vols, partout en France, mais ce n’est qu’un prétexte. Aujourd’hui il faut être politiquement correct. Aussi parler d’une église, d’une croix de chemin, d’un calvaire, est effectivement devenu inconvenant. Notre patrimoine disparaît peu à peu parce qu’on ne met pas les bons mots aux bons endroits. Pourtant, c’est notre histoire, notre identité, forgée depuis au moins 3000 ans, c’est ce qui nous a fédérer. Viendrait-il à l’idée de quelqu’un de détruire son héritage ? On n’hésite pourtant pas à construire des édifices de plus en plus grands pour d’autres cultes en mettant la main à la poche tout en détruisant notre patrimoine parfois millénaire. Où est la cohérence ?

Il s’avère aussi que de nombreux petits musées de province ne fonctionnent pas parce qu’aucun personnel n’y est attaché. La aussi, une maladie bien française, où l’on construit de magnifiques lieux de culture sans jamais prévoir une seule ligne budgétaire pour le personnel chargé de faire vivre cet édifice. Pourtant la culture et le patrimoine seraient sources d’emplois. Effectivement, « un édifice débout et vivant est un acteur incontournable de la Culture et de l’Economie locale » mais est-ce une volonté politique. Vous avez raison, le Patrimoine doit être vu comme une ressource plus que comme une charge. Ce n’est pas seulement le monument qui en tire avantage, mais bien toute l’économie locale. C’est parfois même le vecteur d’un tourisme indispensable à la survie locale. La soit disante décentralisation n’est-elle pas devenue tout bêtement une centralisation ?

Comme vous Alexandra, je fais mienne la phrase de Berthold Brecht: « Si tu ne participes pas à la lutte, tu participes à la défaite »!!! – J’espère que nous seront nombreux et actif en ce sens. Nous devons suivant une formule très moderne, être des lanceurs d’alertes, pour défendre ce que les civilisations précédentes nous ont transmis, notre patrimoine, notre héritage.

Patrick Rossi

 

______________________________________________________________________________________

 

Comme Urgences Patrimoine c’est une « équipe », nous avons décidé de vous présenter nos délégués départementaux.
Nous commençons cette semaine par notre déléguée du département de l’Allier, Dominique Lefèvre .
Portrait:

10297561_776766645760870_6321971499711025756_n

Je me présente : Dominique Lefèvre
Parisienne de naissance et habitante de l Allier depuis 25 ans.
Je suis dans l’antiquité brocante, spécialisée dans le mobilier 18 et 19 ème siècle. Je suis très sensible à la culture et au patrimoine je me passionne pour les métiers d’art, le plus récent étant la marqueterie de paille .
J’ai choisi Urgences Patrimoine sous la pulsion d’Alexandra ,véritable aimant, à la présidence de cette association.
Nous sommes un groupe de personnes d’horizons différents, avec des connaissances différentes, qui au final se complètent dans un climat convivial, au service du patrimoine. On a pas besoin d’être quelqu’un d’important pour mener nos actions, la passion étant le meilleur moteur ;c’est cette passion qui a suscité chez moi l’envie de combattre au sein de l’association « urgences Patrimoine « .

https://www.facebook.com/Urgences-Patrimoine-délégation-Allier-458908570955944/?fref=ts

_____________________________________________________________________________________

Suite des présentations des délégués d’Urgences Patrimoine, aujourd’hui, je vous présente Jannick Corblin, notre super délégué des Ardennes!!!
Jannick, c’est à toi:

10295015_779253955512139_5170424699262091408_o

J’ai toujours été passionné d’Histoire de France ou d’ailleurs, de légendes où de contes, j’ai grandi dans une ZUP et n’ai découvert le patrimoine de mes Ardennes, que tardivement vers 20 ans environ j’avais toujours cru évident que tout le monde se battrait pour sauver un monument, un lieu etc, jusqu’au jour ou j’ai découvert que le chateau de Sedan ma ville, le plus grand d’Europe aurait pu disparaitre dans les années 60 pour faire place à un centre commercial, cela c’est joué à 1 voix, dès lors à travers ma profession de commercial j’essayais de convaincre ici et là, mais cela restait insuffisant, un jour j’ai découvert Urgence Patrimoine, après y avoir réflechi je pensais que si je voulais avoir une chance que mes enfants voient les monuments le travail de nos parents et grand parents il fallait être acteur et non spectateur. C ‘est pourquoi j’ai rejoint le combat d’Alexandra qui peux compter sur mon soutien total dans sa démarche.

Délégation Ardennes

_____________________________________________________________________________________

Suite des présentations de la belle équipe d’Urgences Patrimoine.
Comme vous le savez peut être, j’ai souhaité rassembler autour de notre association, un maximum de monde et même en dehors de la France, car rien n’est plus enrichissant et motivant que de partager les expériences avec d’autres pays.
Alors aujourd’hui, je vous présente notre dynamique « Ambassadeur » Italien, Gianluigi Bresciani
n’hésitez pas à aller visiter la page Emergenze Patrimonio Italia !!!
https://www.facebook.com/Emergenze-Patrimonio-Italia-5229…/…

1497566_781811425256392_3845073322981842421_n
Présentation:
Gianluigi Bresciani, 45 ans, économiste de la comptabilité publique, je travaille, entre Milan et Rome.
De toute façon je tiens à préciser que je suis un rêveur plutôt qu’un comptable et que ma “seconde vie”, depuis toujours, tourne autour de l’art et de la culture.
J’ai été associé pendant plus de 20 ans aux plus importantes associations italiennes de sauvegarde du Patrimoine , mais avec UP c’était un amour à première vue!
Dans Up j’ai trouvé quelque chose de plus que dans les autres:
– une association vraiment “populaire” dans le bon sens du terme qui rassemble des personnes de tous les âges et de différents horizons sociaux et culturels;
– l’enthousiasme de la Présidente et des membres de UP qui ne partagent pas seulement un idéal, mais ils sont prêts à construire, faire et bosser;
– une conception du Patrimoine au sens très large: non seulement les monuments et les musées, mais aussi l’artisanat, les traditions folkloriques, les dialectes locaux, la culture matérielle;
– une association qui ne se contente pas de défendre sa propre cour, mais garde une dimension européenne: les associations que je rencontrais auparavant étaient perchés au niveau local; au contraire je suis fasciné par l’idée de partager mes idéaux avec des amis français ou espagnols, ou portugais, ou belges et de développer ensemble un projet commun.
Voilà pourquoi je décidai d’accepter le défi et de devenir ambassadeur (ou comme j’aime dire “apprenti bricoleur”) UP en Italie: pour aider à développer un projet de dimension européenne qui va certainement assurer aux générations futures racines solides et un héritage à être fiers.