Une belle histoire


L'Aumônerie Saint-Jacques de la Villedieu du Pont de Vau situé dans la commune de La Crèche dans les Deux-Sèvres avait besoin d'un nouveau toit. L'association "ADANE" (Association pour le développement de l'archéologie sur Niort et les Environs dont la présidente Marie-Claude Bakkal-Lagarde est adhérente à Urgences Patrimoine) , propriétaire du lieu, fait un travail magnifique depuis des années afin de sauvegarder cet édifice du XVe siècle, mais refaire la toiture représente un coût important et l'association n'a pas les moyens.

Urgences Patrimoine lance un appel sur les réseaux et une entreprise répond présente !

Dans la série "ils s'engagent pour le patrimoine", je suis heureuse d'annoncer que la société EDILIANS a répondu à cet appel, afin d'offrir les 45 m2 de tuiles "Canal" nécessaires à la restauration.

Sans ce "geste", la restauration de la toiture était fort compromise compte tenu de son coût important.

Alors merci à Monsieur Pierre Jonnard, Président d'ÉDILIANS, "le nouveau nom d'Imérys toiture", et merci à Nicolas Gourdonneau, responsable du secteur Touraine Poitou Pays de Loire Région Centre, d'avoir répondu à cet appel et, ainsi, offrir un avenir à ce patrimoine.

L'engagement des entreprises à nos côtés est un atout majeur pour la sauvegarde du patrimoine de nos territoires, engagement qui ouvre les portes de l'avenir au petit patrimoine en péril.

Merci EDILIANS et merci à tous ceux qui avaient partagé mon appel sur le réseaux, rendant cette "rencontre" possible.
52134263_1646949815451829_1321943139312730112_n

Abbaye de Saint-Pé-de-Bigorre

Ce fut un grand honneur pour moi d'avoir été reçue, Lundi soir, par Monseigneur Maroun Nasser Gemayel, Évêque des Maronites de France et visiteur apostolique des Maronites pour l’Europe septentrionale et occidentale. Au cours de cette rencontre, nous avons signé une convention de partenariat pour la sauvegarde et la réhabilitation de l'ancienne Abbaye de St-Pé-de-Bigorre, rachetée par l’association "Authenticité & Mission", le 15 Mai 2017.

Un projet pharaonique de réhabilitation, auquel Urgences Patrimoine est fière de contribuer en apportant "sa pierre à l'édifice". Deux associations qui collaborent pour la sauvegarde d’un patrimoine, en écrivant une nouvelle page d’histoire de cette abbaye.

Un immense merci à Mgr Nasser Gemayel, à Messieurs Michel Rahmé et Roger Abi-Jaber, à l'origine de ce grand partenariat, ainsi qu'à tous leurs amis présents pour l'occasion.

La commune de St-Pé-de-Bigorre se situant à 9,2 km de Lourdes, alors je me permettrai de dire "que le miracle continue".

50735908_561052814409854_5859929009294409728_n

51162301_1629151993898278_2932324982165864448_o
50843505_1629151307231680_249034676407107584_o

50883618_1629151527231658_229826311349075968_o
50494077_1629151857231625_749336119430086656_o

50989372_1629152137231597_7205747163136000000_o

Fresques de l'église Saint-Louis à Saint-Pierre-lès-Elbeuf : communiqué de presse

communiqué1communiqué2

Restauration des fresques de l'église Saint-Louis à Saint-Pierre-lès-Elbeuf


imageedit_1_8417547628
Après plusieurs mois d'attente, nous allons signer la convention qui unira l'Association de sauvegarde des fresques de l'église saint-Louis (ARFESL), la commune de Saint-Pierre-Lès-Elbeuf et Urgences Patrimoine. Cette restauration sera l'un de nos nouveaux projets de ce début d'année 2019.

48971457_1605704342909710_9107689734141902848_n© Crédit photographique: Alexandre Bonnassieux

Bien avant l'accord de notre partenariat nous avions mis en avant le fait que les devis jusqu'alors proposés étaient largement surestimés et que des professionnels renommés pouvaient intervenir pour un prix bien inférieur. Résultat : 30.000 euros économisés pour ce projet.

J'en profite pour rappeler qu'un prix très élevé n'est pas forcément un gage de qualité.

Vous pouvez télécharger le bulletin de souscription ici.

Vous pouvez aussi suivre ce projet sur la page Facebook dédiée, sur laquelle un petit "j'aime" sera le bienvenu.

Vins Saveurs (& Co), décembre 2018

VSCO COUVERTURE CHAMPAGNE
48212717_364884804082705_6963551371744247808_n


48361505_944882199042607_6748825654306799616_n




48407252_2244152955796845_8050641962690150400_n




Le château du duc d'Epernon est-il sauvé ?

Un très beau cadeau pour le patrimoine de nos territoires à quelques jours de Noël.
Nous venons de recevoir aujourd'hui cette lettre de Madame la Préfète de Seine et Marne, une lettre pleine d'espoir pour le Château du Duc d'Épernon.
Une fois encore, avoir fait "du bruit" a été payant et les choses se sont accélérées. Nous vous tiendrons au courant de l'avancée du dossier, mais a priori Épernon va renaître très prochainement et sortir définitivement de sa longue agonie.
Je profite de ce post pour remercier chaleureusement notre délégué départemental Philippe Garcia pour son remarquable travail de terrain et je remercie également Madame la Préfète pour cette réponse inespérée. Merci enfin à vous tous qui avez signé notre pétition et qui avez diffusé toutes nos informations pour permettre à cette belle cause d'être la plus visible possible.
"Le patrimoine ne peut pas lutter, ensemble, nous pouvons!"

48277536_1591927234287421_8266685281604730880_o

JDA : REBATIR l'HISTOIRE

Intervention Musée du Quai Branly, Paris

On a tous quelque chose de du Bellay

heureux-qui-comme-ulysse-joachim-bellay-poeme

De Joachim du Bellay, au XVI ème siècle, à Calogéro, en 2018, les poètes, les auteurs, les chanteurs ont tous fait l'éloge du patrimoine familier. Le patrimoine de « proximité », celui qui nous est cher, celui qui immuablement est lié à notre histoire personnelle. Loin du Château de Versailles et autre Tour Eiffel, nous écrivons tous une histoire dans laquelle un édifice, une tradition, une musique... aura sa place en nous et pour nous.

C'est in fine ce que du Bellay nous dit dans ses « regrets »:

Plus me plaît le séjour qu'ont bâti mes aïeux,
Que des palais Romains le front audacieux :
Plus que le marbre dur me plaît l'ardoise fine,
Plus mon Loire Gaulois que le Tibre Latin,
Plus mon petit Liré que le mont Palatin,
Et plus que l'air marin la douceur Angevine.


Quant à Calogéro, il nous rappelle dans « Fondamental » :

Toutes ces pierres sur lesquelles on se hisse
Et qui font de nous un édifice,
On a tous au fond du mental,
Toutes ses choses fondamentales,
Toutes ces personnes nées dans le passé,
Qui nous poussent et qui nous font pousser.


Depuis toujours, le passé nous rassure et nous accompagne vers l'avenir. C'est bien pour cette raison, que nous devons nous mobiliser contre le mépris de notre histoire et le déni de nos pierres, aussi modestes soient-elles, car elles sont des valeurs de référence.

Le patrimoine de nos territoires est aujourd'hui menacé et il est de notre devoir de se mobiliser pour sa sauvegarde. Aussi modeste soit -il, il fait partie de l'histoire des hommes, de tous les hommes.

Faire tomber une seule pierre dans une petite commune rurale, c'est contribuer à faire tomber la France.

Notre potentiel touristique n'est pas uniquement lié aux « poids lourds du patrimoine », à ces splendeurs nationales qui bénéficient de toutes les attentions.

Non, notre potentiel touristique est aussi lié à tous ces petits lieux qui, de rien, font un tout et il est vraiment temps de s'en soucier et d'agir pour leur sauvegarde, avant que ce tout ne devienne plus rien.