Bussang


qubfzsmmnkwpzjc-800x450-nopad



Après avoir été durant de nombreuses années, favorable à la sauvegarde de ce patrimoine emblématique de Bussang, la municipalité vient d'annoncer sa volonté de démolir son presbytère.

De nombreux projets ont été proposés afin d'offrir un avenir à l'édifice, mais la démolition est actée. Sans une forte mobilisation citoyenne afin de venir en aide à toutes les associations de sauvegarde locales, l'avenir du presbytère est compromis.

C'est la raison pour laquelle nous avons lancé cette pétition "de la dernière chance", en espérant que les plus hautes instances de l'État seront sensibles à notre appel.

Merci à vous tous pour votre soutien.

Pour signer la pétition, cliquez ici.


"Le patrimoine ne peut pas lutter, ensemble nous pouvons."

En savoir plus:

La question du Presbytère de Bussang : historique

Edifié entre 1725 et 1735 : sa destruction, envisagée en 2008, et évitée alors par un mouvement de la population et d’associations historiques et de patrimoine, a été à nouveau envisagée et votée par le Conseil municipal en avril 2018 .

Etudié par l’ouvrage de Marie Françoise et Jean François Michel, Maisons de cure et presbytères anciens des Vosges,  ( Editions Guéniot 2004  ), qui note en particulier les fenêtres cintrées, signe de leur époque, et  situe le bâtiment  parmi les presbytères les plus remarquables du département, l’édifice a été visité le 25 juin 2018 par l’architecte des Bâtiments de France, et , sous réserve de  quelques travaux (notamment la charpente côté ouest ), a été jugé sain .Outre sa charpente remarquable, à l’intérieur les faux marbres (époque de l’Ecole de Nancy ? ) ont suscité l’intérêt .

Le responsable du Service Territorial d’Architecture et de Patrimoine, venu le 25 juin, a estimé que « le bâtiment pourra repartir pour cent ans, moyennant quelques travaux élémentaires ». Notons que à la Révolution, le maire avait déjà envisagé de raser la maison, jugée « vieille et sujette à beaucoup de réparations » pour agrandir la place publique .Un négociant de Remiremont toutefois en fit l’acquisition et la répara .

Ce bâtiment public est, avec la Popote du Théâtre ( Auberge des Trois Rois de 1714 ) , et avec l’église proche de cette époque, le seul bâtiment d’envergure de Bussang, et un des très rares de notre vallée, qui donne un cachet XVIII è siècle unique au centre de Bussang . L’architecte du Parc Naturel des
 
Ballons des Vosges souligne aussi l’appartenance de ce presbytère  à un ensemble de constructions de même époque typiques de la vallée de la Thur .

C’est ce qu’a noté dans l’entretien qu’il nous a accordé  François Vannson, Président du Conseil Départemental , pour nous manifester son soutien en novembre 2018.
Le Conservateur du Patrimoine et archéologue départemental voit dans le Presbytère un édifice cohérent , dans un ensemble de même, Donnant au centre le cachet de petite ville de caractère .
Situé dans le square Maurice Pottecher, avec un buste de celui-ci, fondateur du Théâtre du Peuple,le Presbytère est au centre du Parcours Pottecher .
Il a été de 2012 à 2017 le point de départ officiel et artistique de la saison d’été du Théâtre du Peuple .

Un sursis pour le sauvetage ?
En mai 2018, l’association « RECRE Vivre et Créer à la Montagne » s’est portée volontaire pour réhabiliter  le bâtiment et y développer une activité associative et culturelle . La municipalité a accepté de lui donner sa chance, d’ici courant 2019. L’accueil par le Maire a été alors très positif .Toutefois, Les travaux d’urgence , de mise en sécurité et d’embellissement que l’association s’était engagée à effectuer étaient conditionnés à la signature d’une convention, elle-même devant intervenir après le désamiantage . Or, celui-ci n’a été effectué que courant janvier 2019, et dès avant , le Maire a annoncé aux vœux 2019 sa décision de détruire le Presbytère . Et aucune intervention de notre part n’a été possible . Car, depuis l’été, la position de la municipalité était devenue beaucoup moins favorable, le Maire nous faisant état d’opinions ou d’intérêts inverses se manifestant; D’où une sensibilisation de la population, entreprise par RECRE aux Journées du Patrimoine, puis par plusieurs réunions publiques, le Maire et le député
participant à l’une d’elles .Un projet de tiers lieu culturel, soutenu largement aussi par les artistes professionnels et amateurs de la région, et par les associations d’histoire et de
patrimoine, a été présenté . Puis une consultation directe de la population a commencé , donnant en décembre 2018 déjà 187 réponses positives sur ce projet à Bussang ( contre trois négatives ), et 290 réponses positives avec la proche région .) Le Président de la Fédération des Sociétés Savantes d’Histoire des Vosges, Christian Euriat, nous a assuré du soutien de sa Fédération , et incite les Sociétés de sa fédération à soutenir à leur tour le projet de réhabilitation du Presbytère . Il a également écrit au Maire .
 
L'idée a été avancée aussi de créer à Bussang un lieu d’histoire locale qui manque totalement : ancienne frontière, col de Bussang ,  château légendaire, anciennes mines de la région, histoire ouvrière textile et de petite métallurgie ( usine Pottecher  ), témoignages concrets et humains autour de l'épopée du Théâtre du Peuple, centre originel depuis 1895 d'un nouveau théâtre populaire précurseur d'Avignon .
Le Presbytère fut d'ailleurs le lieu où résida au XIX è siècle le curieux abbé Morizot,qui crut en de fabuleuses "mines d'or".  Tandis que Maurice Pottecher , fondateur du Théâtre, y suivit son catéchisme ! 

Le Presbytère, au coeur historique de Bussang,  se prêterait particulièrement à accueillir une telle initiative .
 
Début janvier 2019 un dossier complet de demande de protection a été déposé à la DRAC Grand Est et a été pris en compte par celle-ci
( courrier du 23 janvier )

Derniers développements:
 
Un nouveau projet de sauvegarde, dans une réunionavec le Maire, le Parc Naturel Régiona des Ballons des Vosges  et le CAUE, devait être étudié le 25 janvier . Réunion ajournée. Le délégué des Vieilles Maisons de France, Jean François Michel, après un courrier au Maire, a publié une prise de position vigoureuse dans Vosges Matin du 31 janvier .
Simultanément, l’Association RECRE s’adressait au Maire pour demander , dans l’attente des conclusions de la DRAC, une réunion des associations locales, pour réfléchir ensemble sur l’aménagement du cœur ancien de la ville, quelles que soient les orientations se dégageant de la réflexion : 9 associations étant représentées parmi les signataires de la consultation, soit présidents et responsables, soit membres notables de ces associations.

Le précédent invoqué est une réflexion des associations suscitée en 2008 autour du Presbytère par l’actuelle municipalité . Une consultation des instances régionales, Département, Parc, CAUE, Architecte des Bâtiments de France, est aussi souhaitée . Ainsi que des associations régionales d’histoire et de patrimoine, émues par le devenir du Presbytère de Bussang.
 
Enfin, un dossier vient d'être envoyé à la mission Stephane Bern, et acté par celle-ci.

RECRE " Vivre et Créer à la Montagne"                                                                        Le collectif de sauvegarde du presbytère de Bussang                                                Urgences Patrimoine