top of page

Professionnels du patrimoine en danger. le témoignage d'Annette Douay créatrice et gérante de l'Atelier du Temps Passé.

Nous avons été sollicités par de nombreux professionnels du patrimoine afin de faire entendre leurs inquiétudes concernant un projet de Loi qui mettrait leur avenir professionnel en péril.

C'est la raison pour laquelle Urgences Patrimoine a mis en ligne une pétition que nous vous invitons à signer : https://bit.ly/44ILfaO

Tous les détails du projet sont accessibles depuis le texte de la pétition.





Afin d'obtenir quelques éclaircissements, nous avons tenu à faire témoigner des professionnels directement impactés par ce projet de Loi. Annette Douay créatrice et gérante de l'Atelier du Temps Passé, atelier de restauration-conservation d'oeuvres d'art depuis 1985, a accepté de nous donner un avis objectif sur cette proposition de Loi.


"Que les diplômés en Conservation-Restauration de Biens Culturels universitaires français aient besoin de reconnaissance administrative et sociétale me semble tout à fait naturel. 

Ce métier "de l'ombre" issu des terribles "secrets d'atelier", a beaucoup évolué entre le XVIIème siècle et les années 1980, nécessitant actuellement plusieurs années de formation, (sans compter l'indispensable formation continue permanente) et il doit être exposé et reconnu à sa juste valeur en tant que tel. 

Ainsi, comment accepter que les intervenants soient si rarement nommés dans les communications publiques ?

 

Le fait qu'aujourd'hui ce métier puisse être exercé par de nombreux amateurs est, en effet, extrêmement dévalorisant et ne reflète absolument pas l'ensemble des connaissances et des compétences qui sont le propre de ces métiers.

 

Qu'une hiérarchie entre les diplômés de Master (de l'Education Nationale), les autres diplômés ou certifiés (Mastères et Certifications), s'impose, c'est un fait ,qui ne doit pas être simplement opposable par le critère public/privé.

 

Mais comment oublier tous les autres, experts de fait dans de nombreux corps de métier de la restauration (bâtiment, biens culturels divers ou objets de niche), qui exercent leur activité, dans le respect de la déontologie professionnelle, et qui répondent au quotidien à la demande du marché de l'art, moteur économique essentiel français. 

En quelques jours, la mobilisation a permis de recueillir plus d'un millier de signatures à cette pétition initiée par des professionnels du patrimoine, démontrant bien la nécessité d'éclaircir la situation, en prenant en compte de toutes les personnes concernées, et qui aujourd'hui, souhaitent sortit de l'ombre dans laquelle le métier les a placées depuis trop longtemps."

 

Annette Douay 

 

 

 

  • Créatrice et gérante de l'Atelier du Temps Passé, atelier de restauration-conservation d'oeuvres d'art depuis 1985

  • Créatrice et directrice pédagogique de ATP-Formation, depuis 1998 RNCP N°34642 depuis 2017

 

  • diplômée de l'Instituto per l'Arte e il Restauro - Florence 1983

suivi des journées professionnelles en France ARAAFU, FFCR, ARCOM, SFIIC, C2RMF depuis 1998

  • formations continues INP depuis 2005

  • diplômée Droit et techniques de l'œuvre d'art Paris Panthéon Assas 2012 

  • suivi de nombreuses formations professionnelles, en présenciel, à l'étranger          

  Madrid, Bilbao, Valence, La Haye, Copenhague, Bruxelles, Venise, Milan, etc.

  • AFROA, IRPA, ICR, UPV-R, CATS, CESMAR jusqu'en 2022

  • suivi de nombreuses journées professionnelles, en distanciel, depuis 2022.


Crédits photographiques : Annette Douay

 

 


Kommentarer


bottom of page