top of page

Pôle Muséal Beauvoisine: Beaucoup de questions attendent des réponses

Dernière mise à jour : 1 févr.



pole-museal-beauvoisine-urgences-patrimoine.jpeg

L'argument majeur de la Métropole pour balayer ceux des défenseurs du patrimoine d'un revers de la main est : "le futur Pôle Muséal Beauvoisine a été "co-construit" en étroite collaboration avec les habitants du quartier, ceux de la Métropole, ainsi qu'avec les associations locales".

C'est par hasard que nous avons trouvés les rapports de ces concertations, qui sont d'ailleurs publics


Nous avons donc constaté 3 choses:


  1. Un très faible taux de participation aussi bien aux ateliers qu'aux questionnaires.

  2. Le pôle Muséal répondra parfaitement aux attentes des riverains qui souhaitent en faire un lieu de vie et de convivialité. En revanche, dans la présentation qui nous est faite aujourd'hui, on constate que la Métropole n'a absolument pas tenu compte des avis concernant l'avenir même des collections et de l'actuelle muséographie.

  3. Les concertations ont eu lieu majoritairement en 2019, année où d'ailleurs a été présenté le Projet Scientifique et Culturel (PSC), phase obligatoire avant toute modification ou déplacement de collections dans un Musée de France.


Comme la preuve par l'image est toujours la meilleure, voici quelques extraits des différents documents, à commencer par celui qui atteste de l'existence de ce fameux PSC que nous n'avons toujours pas réussi à nous procurer pour le moment.


pole-museal-beauvoisine-urgences-patrimoine.jpeg

La question essentielle que nous nous posons est : comment ce PSC peut-il être toujours valable, puisque les bâtiments des facultés ont été exclus du projet en 2021 (sans concertation publique).


Place maintenant aux concertations publiques.


Tout d'abord, voici le formulaire qui était proposé :


pole-museal-beauvoisine-urgences-patrimoine.jpeg

Nous ne voyons pas trop l'intérêt d'un tel questionnaire pour donner son avis sur l'avenir du Muséum d'Histoire Naturelle et le Musée des Antiquités, mais nous ne sommes pas "experts",

comme nous l'a rappelé à plusieurs reprises la direction du musée.


Alors soyons plus précis et parcourons ce rapport de 2019.


pole-museal-beauvoisine-urgences-patrimoine.jpeg

pole-museal-beauvoisine-urgences-patrimoine.jpeg

pole-museal-beauvoisine-urgences-patrimoine.jpeg

Si nous comprenons ce que nous lisons, le Pôle Muséal Beauvoisine n'a absolument pas vocation à être un musée, mais un "tiers lieu à l'échelle du quartier".

Où est donc l'ambitieux projet qui devait propulser Rouen au titre de Capitale Européenne de la Culture 2028 ?

Présenté comme le "Vaisseau Amiral", on constate dans cette concertation qu'il s'agit plutôt d'un pédalo.

Nous comprenons mieux maintenant pourquoi la Métropole ne s'inquiète pas du manque de places de stationnement dans le quartier, pour permettre aux touristes de la France entière, voire de l'Europe, de se garer pour venir découvrir le Pôle Muséal.


Donc, si effectivement, seule la population locale est concernée, alors nous ne pouvons qu'applaudir la future muséographie (lien du document en fin d'article), avec ses espaces de convivialité et de détente, et sa magnifique salle de yoga.


pole-museal-beauvoisine-urgences-patrimoine.jpeg

Mais poursuivons la consultation.


pole-museal-beauvoisine-urgences-patrimoine.jpeg

Pour ceux qui ne connaissent pas Rouen, chaque suggestion fait référence à un lieu culturel déjà existant dans la commune. Donc, si nous faisons la synthèse, l'idée est de faire de Beauvoisine un lieu culturel "tout en un", qui, au passage, risque de concurrencer les lieux existants (sauf le "Panorama", qui a été démoli quelques années seulement après sa construction.)


Si vous consultez l'intégralité des documents (lien en fin d'article), vous aurez bien plus de détails au sujet de ce bilan. Mais à présent, lumière sur les conclusions.


pole-museal-beauvoisine-urgences-patrimoine.jpeg

Nous nous permettons de répondre à cela. Non, la culture n'est pas "terra incognita", bien au contraire. Mais oui, la communication autour de la démarche a été plus que confidentielle. Comment participer à quelque chose dont on ignore totalement l'existence ?

Pourtant, dans la Métropole, nous avons l'électricité et même internet, mais peut-être que la communication a été faite par pigeons voyageurs, dans le but de préserver la planète !


La preuve ? 2 avis sur la plateforme participative. Un vrai succès !


pole-museal-beauvoisine-urgences-patrimoine.jpeg

pole-museal-beauvoisine-urgences-patrimoine.jpeg

Nous n'étions pourtant pas présents lors des ces ateliers, mais il ne fait nul doute que la majorité des personnes qui connaissent le Muséum d'Histoire Naturelle de Rouen ont été séduits par le côté "musée de muséum".

Quel avenir pour les dioramas, les galeries, les parquets, les vitrines, les vieilles étiquettes écrites à l'encre ? La présentation de la nouvelle muséographie ne laisse rien présager de bon. Un chose est certaine: en attendant l'installation d'une café dans le jardin du Pôle Beauvoisine, ce sont surtout les pelleteuses et les bennes qui se régaler.


Il nous semble important de rappeler également qu'une partie des bâtiments du Muséum vont être démolis. (en rouge sur le plan)


pole-museal-beauvoisine-urgences-patrimoine.jpeg



Enfin, comme nous en sommes aux interrogations, nous en ajoutons une.

Quel avenir pour les collections pendant les travaux? Car depuis un article du journal Paris Normandie en février 2023, nous n'avons eu aucune information sur le futur centre de conservation. Nous savons juste qu'une partie des collections est stockée dans un des bâtiments des anciennes facultés.

D'ailleurs, à ce sujet, lorsque nous nous sommes inquiétés de l'avenir de ces bâtiments, il nous a été répondu : "en tout cas, on n'y touchera pas jusqu'en 2025 puisqu'ils servent de réserves." Sans commentaire...






En conclusion : Ce projet de Pôle Muséal Beauvoisine tel qu'il est présenté dans sa forme définitive nous semble ne pas correspondre aux attentes réelles des habitants de la Métropole, surtout lorsque le budget de projet s'élève à près de 70 millions d'euros.


À suivre...






Si vous souhaitez prendre connaissance de l'ensemble des documents concernant les concertations publiques, voici le lien:


Découvrir la future muséographie:



Et surtout, n'oubliez pas de signer et de partager notre pétition pour dire Non au démantèlement du Muséum d'Histoire Naturelle de Rouen:


"Le patrimoine ne peut pas lutter, ensemble, nous pouvons"

 









Comments


bottom of page